Météo

mardi 19 mars

T°: 0° / 2°

Air: 4 / 10

Aujourd'hui: 19/03/2019 - Indice ATMO du Bassin Genevois Français - Indice: 4 / 10
Particule PM10: - Dioxyde de soufre: - Dioxyde d'azote: - Ozone:
Lundi 18 mars, la qualité de l’air fut bonne sur la majeure partie du territoire, en lien avec la présence de conditions de dispersion des polluants dans l’atmosphère satisfaisantes. Mardi 19 mars, le vent du nord continue de souffler en Auvergne Rhône-Alpes, contribuant ainsi au maintien d’une bonne qualité de l’air. Mercredi 20 mars, le vent reste présent au centre de la région notamment, mais des conditions atmosphériques un peu plus stables sur la partie Est pourraient conduire à une légère élévation des taux de particules fines. La qualité de l’air devrait être bonne à moyenne. Jeudi 21 mars, les conditions météorologiques tendent à devenir anticycloniques, et plus favorables à l’accumulation des polluants émis à faible altitude. La qualité de l’air pourrait devenir globalement moyenne sur notre territoire.
Prévisions: 20/03/2019
Indice: 4 / 10
Source d'information:
http://www.air-rhonealpes.fr

Démarches administratives

Accueil Annemasse Mémoire et Histoire Mémoire Les commémorations Cérémonie du 19 mars en souvenir des victimes de la guerre d'Algérie

Cérémonie du 19 mars en souvenir des victimes de la guerre d'Algérie

19 mars : « Journée Nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc ».

 

Depuis 2012, le gouvernement a en effet choisi le 19 mars 1962 -jour de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu en Algérie au lendemain des accords d'Evian - comme journée nationale du souvenir «des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie». Auparavant existait une journée d'hommage consacrée aux seuls «morts pour la France» pendant la guerre d'Algérie, instituée en 2003.

 

Cette date du 19 mars a une signification historique forte, car elle correspond à l'un des tournants définitifs de la guerre.

Le 19 mars 1962 est en effet la date d’entrée en vigueur du cessez-le-feu au lendemain de la signature des accords d’Evian, qui ont officiellement mis fin à huit ans de guerre.

 

Pour de nombreux appelés du contingent, le cessez-le-feu fut un immense soulagement. Ce jour marque la volonté commune de la République française et du Gouvernement provisoire de la République algérienne de cesser les hostilités et d’engager les deux pays dans une nouvelle voie, celle de la coopération.

 

Le cessez-le feu n'a pourtant pas sonné immédiatement, loin s'en faut, la fin des violences. Dans les jours qui suivent ce 19 mars 1962, des Harkis, soldats d'origine « musulmane » engagés dans l'armée française, sont massacrés. Trois mois plus tard, alors que l'Algérie fête son indépendance, une manifestation organisée à Oran dégénère en une véritable chasse aux Européens. Enlèvements, lynchages, exécutions sommaires… Les atrocités du 5 juillet feront plusieurs centaines de morts parmi les Européens.

 

Pour l'historien Benjamin Stora, spécialiste de la guerre d'Algérie, « Le nombre de victimes de la guerre d'Algérie reste toujours (…) un sujet de polémiques entretenues de part et d'autre de la Méditerranée. » Pour lui « le total des pertes françaises militaires approche les 25 000 hommes (…) et le nombre total de civils français tués s'établit entre 4000 et 4500. »
Côté Algérien, «le déficit de la population algérienne est situé dans une fourchette entre 350 000 et 400 000 personnes ». (L'Express, septembre 2016, dossier signé Dominique Lagarde).

 

Communauté

Contact

Mairie d'Annemasse

BP 530

74107 ANNEMASSE cedex

Tel: 04 50 95 07 00

Foire Aux Questions