Météo

mercredi 13 décembre

T°: -3° / 6°

Air: 3 / 10

Aujourd'hui: 12/12/2017 - Indice ATMO du Bassin Genevois Français - Indice: 3 / 10
Particule PM10: - Dioxyde de soufre: - Dioxyde d'azote: - Ozone:
Prévisions: 13/12/2017
Indice: 3 / 10
Source d'information:
http://www.air-rhonealpes.fr

-1°

Démarches administratives

Accueil Annemasse Mémoire et Histoire Mémoire Les commémorations La Libération d'Annemasse le 18 août 1944

La Libération d'Annemasse le 18 août 1944
18_08_1944_Pax

La Ville d'Annemasse est très active dans le devoir de mémoire. Elle s'attache à faire participer des jeunes citoyens aux manifestations mémorielles.
Permettre à chacun de mieux connaître les étapes de la construction de ce creuset commun, la République, c'est lui offrir une chance supplémentaire de trouver toute sa place dans la société, d'être pleinement citoyen.
Chaque année le 18 août, la Ville rend donc hommage à tous ceux qui ont participé à sa Libération en 1944 afin de ne pas oublier ces événements tragiques.

 

Retour sur le mois d'août 1944 et la Libération d'Annemasse

 

Extrait du livre de Guy Gavard « Histoire d'Annemasse et des communes voisines ».
18 août 1944 : Annemasse libérée
A 0 heures, Replumaz, un employé de la poste – qui jouxte le Pax – de permanence au standard, prévient par téléphone Déturche à Arthaz et Cachat à Fillinges : « Des camions stationnent devant le Pax ». A 2 heures 30 : « Les Allemands chargent du matériel. Pas d'otages ». A 5 heures : « Les Allemands s'en vont vers la frontière ». A 7 heures 30, les Allemands franchissent la frontière et remettent leurs armes, parmi eux des gardes-frontières et des SS Polizei. Le commandant de la douane a quitté la Maison Carrée et franchi le Foron à Pierre à Bochet dès 5 heures.

Les postes-frontières de Ville-la-Grand, dont le Juvénat, ont été abandonnés durant la nuit : dès 7 heures les FTP et l'AS investissent Annemasse. Les FTP qui ont combattu à Machilly (Degenève) empruntent la route de Ville-la-Grand. Déturche et ses hommes arrivent par la route de Bonneville, Allombert et les siens par celle d'Etrembières. Ils se rassemblent rue Fernand-David. Sur 110 FTP, 30 n'ont pas d'armes. L'AS arrive par la place de l'Etoile en direction de la place Nationale. Elle est chargée de couvrir le nord et le secteur de la gare. Il y a les sections de Boëge (Goudelin), de Fillinges I (Lecomte-Loron), Fillinges II (Letondal), Bogève (Ory).

Letondal constate que les Allemands ont quitté le Terminus ; quelques hommes de la section de Bogève s'aperçoivent que le Juvénat a été abandonné. Un Allemand sortant de l'hôtel de France est tué, un autre blessé. Déturche a fait placer des fusils-mitrailleurs dans les rues débouchant sur le Pax et dans l'immeuble du 6, rue des Voirons, à 70 mètres de la prison du Pax. Le mortier allemand est neutralisé et les Allemands sont contraints de descendre à l'extérieur.

Vers 9 heures 50, l'interprète allemand téléphone à la Mairie et propose un accord. La Mairie rappelle et transmet les décisions de Ranguin : « Reddition sans conditions. Promesse de vie sauve à la garnison. Sortir du Pax à 10 heures 15 avec un drapeau blanc ».

Fernand Riton, de l'AS, sonne le cessez-le-feu. Jean Deffaugt, le lieutenant Ranguin-Genet et Déturche rencontrent le lieutenant Klein qui présente une proposition du capitaine Guth : le libre accès en Suisse.

Les chefs militaires refusent. Les Allemands se rendent. La prison du Pax est forcée, 7 détenus sont libérés. 70 Allemands (environ) traversent l'avenue entre deux haies de FFI. Le drapeau à croix gammée du Pax est enlevé et les armes récupérées. Des femmes trouvées au Pax sont incarcérées. L'AS et les FTP ont libéré Annemasse sans avoir la moindre perte. Les Allemands ont eu deux morts et les deux tiers de la garnison se sont réfugiés en Suisse.

Selon Marcel Déturche, « à partir de ce moment, la foule en délire envahit les rues et surtout les abords du Pax ; il fallut faire appel aux pompiers avec leur lance à incendie pour dégager l'entrée ». « Journée d'exaltation : aucune perte, joie de la population. La liberté est retrouvée. Plus de sentinelles devant le Pax, plus d'affiches rouges, plus de geôle en pleine ville, plus de sinistres départs pour les camps. Annemasse a retrouvé la liberté », selon Pierre Mouthon. Mais les résistants authentiques sont surpris de voir autant de résistants du lendemain afficher leur conversion patriotique.

 

 

18_08_1944_foule hotel de ville

 

Extrait du livre de Robert Amoudruz et Guy Gavard « Annemasse la frontière et Genève »:
Edmond Déturche,commandant de la section FTP d'Annemasse :

« Il était environ 10h30. Je me demande ce qui se passe et j'avance dans l'avenue de la Gare pour voir arriver d'un côté une délégation française, de l'autre côté une délégation allemande, drapeaux
blancs en tête.

Un de mes hommes venant de la mairie m'apprend que les Allemands ont demandé à se rendre. Je participe à la discussion en qualité de représentant des FTP. Les Allemands demandent à être traités en prisonniers de guerre. Accepté. Ce n'était même pas la peine de le demander, nous ne sommes pas des terroristes comme eux.

Nous nous dirigeons alors vers l'entrée du Pax où, dans un geste symbolique, nous nous effaçons pour laisser passer M. Deffaugt, maire d'Annemasse. Il y était venu tellement de fois défendre la cause des copains enfermés qu'il méritait bien la première place. »

 

18_08_1944_Hotel de ville

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 18 août 1944, Annemasse est libérée. Le Comité de Libération reconnaît les engagements de Deffaugt en faveur de la Résistance et le maintient dans ses fonctions en août 1944. Le 25 février 1966, le mémorial Yad Vashem le reconnaît « Juste parmi les Nations » pour son action en faveur des enfants juifs du groupe de Marianne Cohn.

 

 

Pour en savoir plus :

« Annemasse la frontière et Genève » de Robert Amoudruz et Guy Gavard. Les Savoisiennes. La Fontaine de Siloé. 2015.
« Histoire d'Annemasse et des communes voisines » de Guy Gavard. Les Savoisiennes. La Fontaine de Siloé. 2006.

Le mémoire « Annemasse, ville-frontière, 1940-1944 » (par Vincent Dozol. 2010, institut d’études politiques de Lyon). Mémoire de Master 1 en ligne sur le site de Sciences-Po Lyon .

Rubrique « Mémoires », puis « Dernier mémoire mis en ligne ».

Mémoire également disponible aux Archives municipales et à la bibliothèque d’Annemasse.

 

 

Les commémorations

 

015 72e anniversaire de la Libération d'Annemasse - 18 août 2016

Cérémonies organisés par la Municipalité avec la participation de l'Union Fédérale des Anciens Combattants, l'Union Locale des Anciens Combattants, les associations d'Anciens Résistants et Déportés et toutes les associations d'Anciens Combattants et Prisonniers de Guerre.

  • 18 août 2017 : 73e anniversaire de la Libération d'Annemasse
    Programme de la commémoration
    18h Rassemblement place de l'Hôtel de Ville de toutes les organisations de Combattants et de
    la Résistance, des Corps Constitués, et de la population.
    - Dépôt de gerbes à l'ancienne prison du Pax
    - Dépôt de gerbe à la stèle Jean Deffaugt
    - Dépôt de gerbes au Monument aux Morts
    - Retour place de l'Hôtel de Ville
    - Vin d'honneur offert par la Municipalité à l'Hôtel de Ville
    La Municipalité invite la population à participer à cette manifestation.

    Affiche 18 août 2017

  • 18 août 2016 : 72e anniversaire de la Libération d'Annemasse
    Photos

  • 18 août 2015 : 71e anniversaire de la Libération d'Annemasse
    Photos

  • 18 août 2014 : 70e anniversaire de la Libération d'Annemasse
    Photos

  • 18 août 2013 : 69e anniversaire de la Libération d'Annemasse
    Vidéo
    Photos

  • 18 août 2012 : 68e anniversaire de la Libération d'Annemasse
    Photos

  • 18 août 2010 : 66e anniversaire de la Libération d'Annemasse
    Photos

  • 18 août 2009 : 65e anniversaire de la Libération d'Annemasse
    Photos

  • 18 août 2008 : 64e anniversaire de la Libération d'Annemasse
    Photos

Communauté

Contact

Mairie d'Annemasse

BP 530

74107 ANNEMASSE cedex

Tel: 04 50 95 07 00