Jardins familiaux

Les jardins familiaux sont synonymes d'une volonté de préserver la nature en Ville.
Malgré la pression immobilière de notre ville frontalière, les élus d'Annemasse ont à cœur d’offrir aux habitants des lieux de loisirs verts et de production familiale. 195 parcelles de jardins de différentes tailles sont réparties sur la Ville.

Cultiver un potager, ce n'est pas seulement produire ses légumes, c'est apprendre à s'émerveiller du mystère de la nature.

Les jardins

195 parcelles réparties sur 4 sites...

130 parcelles sont situées entre la rue de Romagny et la rue des Tournelles.

Le site est composé de jardins de 50m² et 100m².

Pour la saison 2019, le tarif est de 55 € pour les 100m² et de 32 € pour les 50m². Ce tarif comprend la location du terrain, l'eau et la gestion administrative.

 

 

36 parcelles sont situées avenue Lucie Aubrac, au coeur du Perrier.

Le site est composé de 31 jardins de 100m², de 5 jardins de 50m² et d'un jardin partagé de 200m² géré par l'association Esperluette.

Pour la saison 2019, le tarif est de 55 € pour les 100m² et de 32 € pour les 50m². Ce tarif comprend la location du terrain, l'eau et la gestion administrative.

 

 

Depuis l'automne 2017, les jardins du Perrier sont engagés dans une démarche d'économie d'eau. Chaque parcelle a été équipée d'une cuve de 1000 litres afin de récupérer l'eau de pluie. A défaut, les jardiniers pourront remplir leur cuve avec les tuyaux, une seule fois par semaine, du vendredi au dimanche. Le reste de la semaine, l'eau des robinnets sera fermée.

15 jardins sont situés au Planet, à côté du Boulodrome.

Le site est composé de 8 potagers de 100m² et 7 de 50m².

Pour la saison 2019, le tarif est de 55 € pour les 100m² et de 32 € pour les 50m². Ce tarif comprend la location du terrain, l'eau et la gestion administrative.

Les jardins d'Olympe de Gouges ont été proposés aux annemassiens au printemps 2018 dans le but d'augmenter et de diversifier l'offre de jardins familiaux.

Ce site est composé de 11 parcelles de 15m² dont une est surélevée pour favoriser le jardinage des enfants du Centre de Loisirs Associé à l'Ecole (CLAE).

Il y a aussi des bacs suspendus, 2 individuels et un collectif, adaptés aux personnes à mobilité réduite.

Pour la saison 2019, le tarif est de 20 € par jardin. Ce tarif comprend la location du terrain, l'eau et la gestion administrative.

 

 

Pour faire une demande de jardin, il faut écrire un courrier à Monsieur le Maire en précisant ses motivations.

Une commission d'attribution se réunit au début de chaque année pour sélectionner les candidatures retenues.

Les critères de sélection sont:

- Le lieu de résidence ;

- L'ancienneté de la demande ;

- La motivation ;

- La caractéristique du logement sans accès à la nature ;

- La proximité géographique du jardin par rapport au logement (afin d'éviter l'utilisation de la voiture et de favoriser un entretien régulier) ;

- La mixité sociale.

 

Pour la commission 2019, 74 personnes sont en attente de jardin et une dizaine de parcelles seront disponibles.

Nous obervons que la demande étant largement supérieure à l'offre, les délais d'obtention d'un jardin peuvent atteindre plusieurs années.

 

...pour tout le monde

Le jardinage est une activité qui apporte de multiples bénéfices. La Ville a souhaité que ce loisir soit accessible à tous.

En mars 2018, des parcelles adaptées aux personnes à mobilité réduite ont donc été créées dans le parc Olympe de Gouges pour permettre à un maximum d'annemassiens de profiter de ce plaisir sain et simple.

Les membres de l'association Espace Handicap cultivent le grand bac suspendu.

La parcelle équipée de bacs réhaussés de 40 cm sont à destination des enfants du CLAE.

Les jardins familiaux s'engagent dans le jardinage responsable de l'environnement aussi bien par les pratiques que par les équipements.

Un engagement écologique

Chaque parcelle individuelle est équipée d'une cabane et d'un récupérateur d'eau.

A Romagny et au Planet, ce sont des cuves de 300 litres qui permettent de récupérer l'eau de pluie.

La Ville a financé le projet initial à Romagny avec l'aide du Conseil Général et grâce à la main d'oeuvre active des jardiniers pour construire et installer les cabanes. Cela à créé une belle entraide et a permis aux jardiniers de mieux se connaitre.

A Olympe de Gouges, les jardiniers ont une cabane collective dont les façades sont des cuves de récupération d'eau.

 

Au Perrier, chaque parcelle est équipée d'une cuve de 1000 litres afin de récupérer l'eau de pluie. A défaut, ils peuvent remplir les cuves à l'aide des tuyaux, une seule fois par semaine, du vendredi au dimanche. Le reste de la semaine, l'eau des robinets est fermée.

En 2013, le service des jardins familiaux, accompagné de jardiniers engagés dans l'agriculture raisonnée, ont élaboré un guide reprenant les bons conseils d'une agriculture respectueuse de l'environnement. Ce guide est donné à chaque nouveau jardinier. Il a aussi été transformé en panneaux A3 plexiglass installés dans les allées des jardins de Romagny et en jeux éducatifs en bois dans le parc Olympe de Gouges.

Depuis 2014, la Ville est engagée dans une démarche "zéro pesticide".

Avec cet engagement, elle a réussi à supprimer l'utilisation des produits de synthèse pour la production et l'entretien des espaces verts.

Les jardins familiaux se sont associés à cet engagement en mettant en place la "Charte des bonnes pratiques". Celle-ci liste les manières de jardiner à respecter, comme par exemple récupérer l'eau de pluie, et celle à éviter, comme  utiliser des pesticides.

Pour la saison 2018, ces règles étaient obligatoires pour tout nouveau jardinier. Pour les anciens, seuls les jardiniers volontaires signaient la charte.

En 2019, ces règles doivent être respectées par tous les jardiniers.

Notre partenaire, le magasin BOTANIC de Ville la Grand, a expliqué aux jardiniers les bonnes méthodes pour cultiver son potager sans produit chimique.

Les jardiniers ont pu approfondir les notions de lutte biologique, d'étude du sol et les pratiques culturales.

Dix jardiniers ont suivi l'atelier «Découvrons les plantes comestibles» présenté par Sébastien Poretti et David Delchaud.

Une balade d'1h30 dans les bois et prairies d'Arenthon nous a permis de découvrir plusieurs plantes et leur utilisation, comme l'ortie, la reine des prés, le lierre terrestre, le pissenlit, plantain et le rumex.

Après la balade, les jardiniers ont participé à un atelier cuisine pour apprendre à cuisiner le plantain et le rumex.

 

 

Les rencontres

Des manifestations où l'on cultive la convivialité.

Chaque année, les jardiniers se retrouvent au printemps pour l'assemblée générale et à l'automne pour la rencontre festive. Ces rencontre sont l'occasion d'évoquer l'actualité des jardins familiaux, leurs problèmes rencontrés et les projets à venir.

Ces échanges sont suivis d'un buffet canadien. La ville offre les boissons pour accompagner les spécialités culianires des jardiniers.

Chaque année, au printemps, les jardiniers se réunissent autour d'un vin d'honneur offert par la Ville pour faire le bilan de la saison écoulée.

C'est le moment où les nouveaux jardiniers sont présentés, les délégués de chaque site élus et les projets expliqués.

Les jardiniers peuvent aussi faire remonter leurs problématiques et idées.

La rencontre festive a pour but de réunir les jardiniers autour d'un buffet canadien et de promouvoir les bonnes actions et les valeurs positives des jardins familiaux.

A la rencontre 2019, nous avons présenté l'exposition «Jardinier pour préserver ses racines» qui valorisait les jardiniers originaires d'un pays étranger qui cultivent des légumes de leurs pays dans les jardins d'Annemasse.