Santé

La Ville d'Annemasse soutient les politiques de prévention et dépistage en matière de santé, pour tous les âges.

Que faire en cas de canicule ?

S'inscrire sur le registre Canicule

Depuis la canicule de 2003, les communes sont tenues de tenir un registre Canicule pour veiller sur les personnes fragiles. Celles-ci peuvent s'y inscrire ou un de leurs proches peut demander leur inscription.

Jouer la solidarité

Si la ville d'Annemasse est le relais des actions en direction des personnes isolées et fragiles, la solidarité de proximité est l'affaire de tous : prendre régulièrement des nouvelles de ces personnes, s'assurer qu'elles se portent bien ou contacter la Mairie (Service Action sociale et Solidaire) en cas de doute ; c'est le comportement que chacun devrait avoir tout au long de l'année.

S'informer sur la canicule

Le Plan national est déclenché en période de très forte chaleur pendant 3 jours ou plus. Les risques pour la santé sont amplifiés par la pollution et peuvent survenir dès le premier jour de forte chaleur.

Le coup de chaleur ou la déshydratation peuvent concerner particulièrement les personnes âgées.

Mais les bébés et les femmes enceintes, ou d'autres personnes comme les personnes vivant dans la rue ou certains travailleurs peuvent aussi être atteints.

 

Retrouvez d'autres informations utiles sur la page Canicule du site du gouvernement.

Ressources et numéros utiles

Composez le 15  (114 pour les personnes sourdes ou malentendantes)

Consulter la carte de vigilance de Météo France (mise à jour à 06h00 et à 16h00) et les conseils de Météo France selon les niveaux de vigilance
Canicule info service

Plateforme téléphonique «canicule info service» 0 800 06 66 66 (appel gratuit) accessible tous les jours, de 9h00 à 19h00

 

Le don du sang avec l'établissement Français du Sang (EFS)

Alors que les donneurs ont répondu présents au plus fort de la crise sanitaire, ils sont moins nombreux à venir donner leur sang depuis le déconfinement.

Les besoins des patients sont toujours aussi importants, voire davantage avec la reprise de l’activité hospitalière.

La situation est aujourd’hui préoccupante : les réserves de sang sont désormais en dessous du seuil d’alerte et tout indique qu’elles continuent de baisser.

En Auvergne-Rhône-Alpes : niveau de stock à seulement à 11,8 jours de stock.

Rappelons que 1 400 dons sont nécessaires chaque jour en Auvergne-Rhône-Alpes pour couvrir les besoins des malades.

Pour aller plus loin et retrouver les prochaines collectes sur le canton, consultez le site de l'EFS.

La vaccination, gratuite et ouverte à tous

Certaines maladies infectieuses, autrefois disparues en Europe, réapparaissent.

Le tétanos, la rougeole, la  coqueluche, la méningite C, l'hépatite B..., sont évitables grâce à la vaccination. Celle-ci est le procédé le plus efficace contre ces maladies infectieuses.

Les cas de rougeole en Auvergne-Rhône-Alpes sont en augmentation depuis janvier 2019. Déjà 18 cas dans la seule station de Val-Thorens en Savoie. Par mesure de précaution, l’ARS recommande à tous de vérifier sa vaccination et celle de ses enfants et de se faire vacciner le cas échéant.

Plus la population est vaccinée, plus la partie la plus fragile de la population est protégée (bébés, femmes enceintes et personnes âgées).

Il y a 9 vaccins actuellement obligatoires ou recommandés. Ils sont 11 pour les nourrissons depuis 2018.

Les conditions dans lesquelles une vaccination doit être opérée, les âges et maladies concernées sont disponibles sur le site du Service de Protection Maternelle et Infantile et de Promotion de la santé du Département.

Les séances de vaccination gratuites et ouvertes à tous, y compris les adultes.

Les modalités de consultation de la permanence d'Annemasse sont les suivantes :

  • Pôle médico-social d'Annemasse, Immeuble Céléno, 19 avenue Emile Zola, Annemasse - 04 50 33 23 45.
  • Le 1er lundi du mois, de 9h à 12h, sur rendez-vous.

Le dépistage du cancer du sein

Chaque année, la campagne nationale sur le dépistage organisé du cancer du sein informe les femmes de 50 à 74 ans. Sensibiliser sur la maladie, parler des traitements, de la guérison permet d'échanger les points de vue. Il y a urgence, les femmes se font peu dépister sur l'agglomération !
En octobre 2019, l'Hôtel de Ville était fleuri en rose, deux expositions se sont succédées sur la thématique du cancer du sein.
Et une banderole sur l'Hôtel de Ville a rappelé à chacun de penser aux femmes que l'on aime... Pourquoi pas en leur parlant de dépistage ?

Pour aller plus loin, consultez le site du Comité Féminin pour le Dépistage du Cancer du Sein 74.

Dépistage du cancer du sein : les réponses à vos questions

Institut national du cancer

Ajoutée le 23 sept. 2018
Le dépistage du cancer du sein permet de détecter des cancers précoces. Et qui dit précoces, dit traitements moins lourds et plus efficaces.


 

Mars bleu : c'est le mois du dépistage du cancer colorectal (appelé aussi cancer de l'intestin)

Si vous avez entre 50 et 74 ans, vous serez invité(e) à faire un test tout simple et gratuit chez vous, tous les 2 ans.

Si le résultat est positif, c''est à dire si vous avez du sang dans les selles, votre médecin vous prescrira une coloscopie.

Pourquoi ? Pour détecter le cancer le plus fréquent dans la population et la 2ème cause de mortalité par cancer. Ce cancer qui évolue lentement, débute en général par de petites lésions du colon ou du rectum, appelées polypes.

Détecté tôt, le cancer colorectal se soigne dans 9 cas sur 10.

Pour en savoir plus, consultez le site e-cancer.fr pages dépistage du cancer colorectal

Dépistage du cancer colorectal : mode d'emploi du test (VOSF)

Institut national du cancer
Ajoutée le 7 févr. 2017
Découvrez en vidéo le mode d'emploi du nouveau test de dépistage du cancer colorectal, pour les personnes âgées de 50 à 74 ans


Collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans abri ou mal logées

L’association « Règles Elémentaires » organise des collectes de protections hygiéniques pour aider les femmes sans abri et mal logées.

Une boîte à dons est à disposition à la mairie d'Annemasse. Vous pouvez y déposer : tampons, protèges-slips, coupes menstruelles, serviettes hygiéniques, lingettes.

Des collectes sont régulièrement organisées.

Les dons sont destinés aux structures d'hébergement d'urgence ou à la journée pour les femmes, à Annemasse et à Ambilly.

 

La planification familiale et l'éducation à la sexualité

Le Centre de Planification et d'Education Familiale

Pour toutes questions liées à la sexualité :

  • Au CHAL : permanences sur rendez-vous, tel secrétariat  04 50 82 23 93 ;
  • A la Maison des Adolescents, à Vétraz-Monthoux : mercredi 14h-17h.

Dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) anonyme et gratuit au CHAL à Contamine-sur-Arve, tel  04 50 82 30 57 :

  • Au CHAL, le mardi de 13h à 19h et le mercredi de 15h à 18h ;

Le Planning Familial, structure associative historique, pour :

  • Prendre en compte toutes les sexualités ;
  • Accompagner dans le choix d’une contraception ;
  • Ecouter et orienter pour une demande d’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) ;
  • Dénoncer et combattre toutes les formes de violences ;
  • Lutter contre le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) ;
  • Privilégier une maternité choisie.

Adresse : Planning Familial, salle Charles Coppier, Quai des Clarisses, 74000 ANNECY, Tel :  07 68 38 88 23

Plus d’information sur l’interruption volontaire de grossesse : ivg.gouv.fr - N°Vert 0800 08 11 11

Les troubles des conduites alimentaires

La clinique des Vallées

La Clinique des Vallées traite des troubles alimentaires chez les enfants et adultes.

Adresse : 2 rue Claude Debussy, 74100 Ville la Grand, 04 50 95 48 48.

L'Association Renaître

Aide les personnes souffrant de troubles des conduites alimentaires (anorexie, boulimie).
L'objectif : parvenir à la sobriété alimentaire et transmettre une méthode de rétablissement via des réunions hebdomadaires.

Permanences chaque jeudi soir : de 20 h3 0 à 22 h au complexe Martin Luther King.

Pour aller plus loin : le site internet d'Anorexiques Boulimiques Anonymes (ABA)
Contact : abahautesavoie@gmail.com

La schizophrénie se soigne

Le site www.schizinfo.com change notre regard et notre approche de ce trouble. Il est urgent de déstigmatiser et dédramatiser la schizophrénie.

Les Semaines d'Information de la Santé Mentale (SISM) du 18 au 31 mars 2019


Les 30es Semaines d’Information sur la Santé Mentale et la campagne intitulée « Tout débute par une connexion ». Ces journées soulignent l’importance des liens et de la relation dans le traitement de la schizophrénie. La maladie psychique perturbe les connexions entre les personnes qui en souffrent et le reste de la société (leurs proches, voisins, amis et soignants). Numériques ou humains, de nombreux moyens existent pour débuter une connexion.

Un projet connecté pour mieux vivre sa vie

L'application Alix et Moiest une aide innovante et précieuse à la continuité des soins thérapeutiques pour les personnes atteintes de schizophrénie et de troubles cognitifs. Elle permet de booster la vie quotidienne, en les aidant initier des actions. Les exercices portent sur prendre soin de soi, s'occuper de son lieu de vie et améliorer ses relations aux autres.

Vous pouvez aider à son développement en votant pour ce projet jusqu'au 29 avril 2019.

Une idée pour trouver du soutien


L'UNAFAM

Cette association concentre son action au profit de l’entourage des personnes vivant avec des troubles psychiques sévères. Ce sont essentiellement des personnes atteintes de schizophrénie, de troubles bipolaires, de dépressions sévères, de psychoses graves et de troubles obsessionnels compulsifs.

L’UNAFAM reçoit les parents d’enfants et d’adolescents ayant des troubles psychologiques, des troubles psychiques ou des troubles du comportement.

Les familles d'Annemasse peuvent être reçues au SAVS OXYGENE d’Annemasse, situé au 3 ter avenue du Léman, 74100 Annemasse.

Pour toutes les formes d'addiction

Besoin d'aide ?

L'équipe d'addictologie ELSA du Centre Hospitalier Alpes Léman (CHAL) prend en charge les personnes ayant un risque de développer une addiction en :

  • Tabagisme ;
  • Alcoolisme ;
  • Toxicomanie ;
  • Addiction aux jeux ;
  • Addiction au sexe.

Sur rendez-vous auprès du secrétariat : 04 50 82 29 21

L'Institut Fédératif des Addictions Comportementales (IFAC)

Vous y trouverez une mine d'information sur les diverses addictions, leurs manifestations, les conséquences, les thérapies et les ressources utiles. Utile par exemple pour clarifier quelques inquiétudes et comprendre ce qui est en jeu, dans le jeu !

Pour aller plus loin lisez la plaquette Régles du jeu concernant l'addiction aux jeux vidéo.

 

Les structures qui agissent en ce domaine sur Annemasse

Addictions et alcoologie, tabac, ... produits licites

L'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA 74).

Médecins, psychologues et travailleurs sociaux présents pour l'accompagnement, anonyme et gratuit.

Sur rendez-vous, du lundi au vendredi (fermé le mercredi).

Adresse : ANPAA 74, 3 rue de Genève, 74100 Annemasse - Tel : 04 50 87 26 73

Addiction et consommation de substances illicites

L'Association de Soins, réduction des risques et prévention des addictions (APRETO).

Libre adhésion - anonyme et gratuit - Dépistage anonyme et gratuit.

A l'APRETO

Du lundi au vendredi sur rendez-vous.

Adresse : 61 rue du Château Rouge, Annemasse. Tel : 04 50 38 23 81

Bus "Le Fil Rouge"

Accueil Apreto, local Le Fil Rouge / Rue des Marronniers / Parking P. Semmard

Pour connaître les jours et lieux de stationnement sur Annemasse : Tel 06 77 16 90 12

 

Le dépistage de l'Hépatite C et du SIDA

Le Centre Hospitalier Alpes Léman (CHAL)

Dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) anonyme et gratuit.

Le mardi de 13 h à 19 h et mercredi de 15 h à 18 h.

Adresse : 558 route de Findrol, 74130 CONTAMINE SUR ARVE - Tel : 04 50 82 30 57.

L'APRETO

Du lundi au vendredi sur rendez-vous.

Dépistage anonyme et gratuit.

Adresse : 61 rue du Château Rouge, 74100 Annemasse - Tel 04 50 38 23 81.

Association de Lutte contre le Sida et les Hépatites (AIDES)

Permanence le mardi de 18 h à 21 h sans rendez-vous. Tout public.

Dépistage rapide et gratuit du VIH et Hépatite C. Dépistage possible des Infections Sexuellement Transmissibles (IST). Soutien et accompagnement.

Adresse : 12 rue Camps, 74100 ANNEMASSE - Tel : 06 01 20 10 09.

 

La Permanence d'Accès aux Soins de Santé (PASS)

Ouverte aux personnes en précarité, demandeurs d'asile ou personnes ayant perdu leurs droits d'accès aux soins.

Elle permet de lutter contre l’exclusion en matière de santé avec une prise en charge médicale et sociale. 

Elle facilite l'accès au système de santé des personnes les plus démunies et les accompagne dans les démarches nécessaires à la reconnaissance de leurs droits.

  • Au CHAL : permanence d'un médecin le mercredi matin et jeudi après-midi, tel 04 50 82 26 58.
  • A l'Escale : tous les 15 jours, le lundi après-midi, s'inscrire à 14h pour l'après-midi, 04 50 87 83 12.

L'aide Médicale Etat (AME)

Vous êtes étranger(ère) en situation irrégulière, présent depuis au moins 3 mois en France ?

Si vous ne pouvez bénéficier d'aucune autre couverture sociale, l'Aide Médicale Etat vous permet d'accéder à des soins médicaux. Elle est attribuée sous conditions de ressources.

Une fois attribuée, l'AME est accordée pour 1 an. Le renouvellement doit être demandé chaque année.

Le CCAS peut vous aider à faire une demande d'AME.

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie modifie ses aides.

Depuis le 1er novembre, la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide au paiement de la complémentaire santé (ACS) ont évolué pour devenir la Complémentaire santé solidaire.

Plus simple d’accès et plus protectrice, la Complémentaire santé solidaire permet à ses bénéficiaires de ne plus payer de nombreux soins moyennant une participation financière de 0 euro ou moins de 1 euro par jour et par personne, selon les ressources.

La Complémentaire santé solidaire : une aide pour payer les dépenses de santé pour un coût maîtrisé

Avec la Complémentaire santé solidaire, les bénéficiaires ne paient pas le médecin, le dentiste, l’infirmier, le kinésithérapeute, l’hôpital, etc. Ils ne paient pas non plus la plupart des lunettes, des prothèses dentaires, des prothèses auditives, ainsi que les dispositifs médicaux, comme les pansements, les lecteurs de glycémie ou les fauteuils roulants. Les dépenses de santé sont prises en charge par les organismes d’assurance maladie et l’organisme gestionnaire de la Complémentaire santé solidaire choisi par l’assuré.

La couverture des soins est la même pour tous les bénéficiaires. Comme pour la CMU-C et l’ACS, le droit à la Complémentaire santé solidaire dépend des ressources.

Par exemple, pour une personne seule, elle ne coûte rien si ses ressources sont sous le plafond de 746 euros par mois. Si ses ressources sont comprises entre 746 euros et 1 007 euros par mois, elle devra payer une participation financière définie en fonction de son âge. Toutefois, le montant ne dépassera pas 1 euro par jour.

Un simulateur pour évaluer le droit à la Complémentaire santé solidaire existe.

Une demande plus simple et facilitée

Le choix de l’organisme qui gèrera la Complémentaire santé solidaire a été simplifié. Dès la demande, le bénéficiaire sera libre de choisir son organisme d’assurance maladie ou un organisme complémentaire au sein d’une liste unique, disponible sur complementaire-sante-solidaire.gouv.fr.

En pratique, qu’est-ce qui change pour les actuels bénéficiaires de la CMU-C et de l’ACS ?

Complémentaire santé solidaire et CMU-C

Cela ne change rien pour les actuels bénéficiaires de la CMU-C. Les droits restent les mêmes.

Complémentaire santé solidaire et ACS

Pour les bénéficiaires de l’ACS, l’attestation chèque à présenter pour obtenir une réduction sur le prix du contrat disparaît. À la place, les foyers paieront une participation financière.

La suppression de l’ACS est progressive : l’assuré peut conserver son contrat ACS souscrit avant le 1er novembre 2019 jusqu’à sa fin, sans nouvelle démarche à effectuer. Sa prise en charge restera la même qu’avant.

Il est aussi possible de demander à son organisme complémentaire, s’il figure sur la liste des organismes participants (disponible sur complementaire-sante-solidaire.gouv.fr), de passer à la Complémentaire santé solidaire sans attendre la fin du contrat.

Les attestations chèque ACS en cours de validité non encore utilisées après le 1er novembre 2019 restent valables : elles donnent droit à la Complémentaire santé solidaire. Elles peuvent être présentées à un organisme complémentaire gérant la Complémentaire santé solidaire.

Le Dossier médical partagé (DMP) : un dossier en ligne qui peut vous sauver la vie

Le Dossier Médical Partagé (DMP) est un carnet de santé numérique sécurisé. Il conserve vos informations de santé : traitements, résultats d'examens, allergies...

À  partager avec les professionnels de santé de votre choix, qui en ont besoin pour vous soigner, notamment en cas d'urgence.

À ouvrir en pharmacie ou sur le site dmp.fr.

Le DMP en vidéo

  • La Ville travaille depuis deux ans en partenariat avec des professionnels de santé au projet d’une maison de santé pluridisciplinaire. Elle ouvrira en 2020 dans les locaux actuels de Pôle emploi. L’objectif est de favoriser l’accès aux soins pour les habitants et d’offrir un cadre attractif à de nouveaux praticiens.
  • Une maison médicale privée est également en projet dans le quartier de la gare. Ce regroupement de professionnels de santé, avec un accueil secrétariat unique, pourrait voir le jour en 2021.

 

Vous souhaitez aider une personne en difficultés d'hébergement ou sociales ?

Pour toutes les questions relatives à l'hébergement d'urgence consultez le site d'Annemasse Agglo et lisez le dépliant : Services aux personnes sans domicile stable.