Aménagements

Finalisation de l’extension de la zone 30

Par l’extension de la zone 30 à l’ensemble du « centre-ville », la Ville souhaite renforcer la sécurité des piétons et des cyclistes mais aussi diminuer la pollution en réduisant la vitesse des voitures.

Publié le

Un dispositif de marquage au sol, des panneaux d’entrée, de sortie et de rappel en zone 30, ont été réalisés sur le péricentre. Des aires piétonnes et des zones de rencontre sont déjà présentes au « centre-ville » ; elles permettent aux usagers de se déplacer en toute sécurité. La mise en place d’une zone 30 en péricentre facilitera les modes de déplacements doux, avec l'usage du vélo, moyen de locomotion favorisé par la Ville et l’Agglomération.

 

La zone 30 a été créée pour des raisons de sécurité mais aussi de qualité de vie. Les objectifs étant de :

- Limiter les risques d’accident entre automobilistes.

- Diminuer la pollution en limitant le nombre de véhicules au sein du centre-ville.

- Mieux partager la voie publique entre les véhicules, deux roues et piétons.

 

D’après la sécurité routière française, la vitesse est la première cause de mortalité routière en France (31 %). Elle est à la fois un facteur déclencheur de l’accident, mais aussi un facteur aggravant. En effet, une baisse de 1 % de la vitesse moyenne fait baisser mécaniquement de 4 % le taux d’accidents mortels.

 

Par ailleurs, la vitesse réduite de 50 à 30 km/h permet d’élargir le champ visuel de l’automobiliste, qui ainsi, voit mieux les piétons et les cyclistes. De plus, la distance d’un arrêt d’urgence d’un véhicule roulant à 50 km/h est d’environ 28 m alors qu’elle est de 13 m en roulant à 30 km/h. Rouler vite est un facteur de fatigue, obligeant le conducteur à traiter un grand nombre d’informations dans un très court laps de temps, devant sans cesse adapter sa vision.